Accompagnement préconceptionnel

Fertilité congélation des ovules

 

Vous souhaitez devenir parent, et cela s’annonce plus complexe que prévu. La PMA, l’adoption deviennent des options à envisager. Face à ces ré-orientations et renoncements, vous vous sentez bouleversés, perdus.

 

L’accompagnement pré-conceptionnel vous offre un espace pour vous accueillir dans votre désir d’enfant, pour poser vos bagages (questions, doutes, émotions, frustrations, peurs, etc…) et préparer la suite. Parce que tout ce que vous vivez aujourd’hui et la façon dont vous le vivez c’est la pré-histoire de votre enfant. 

Lors des séances d’accompagnement pré-conceptionnel* nous pourrons explorer, selon ce qui fait sens pour vous : ​​

  • Vos émotions et sentiments face à cette épreuve : la difficulté à concevoir engendre bien souvent beaucoup de questionnements et des émotions exacerbées. On vit des hauts très hauts et des bas très bas dans un temps très condensé. On passe par des émotions extrêmement fortes, par la colère et la jalousie évidemment, par la tristesse parce qu’il faut faire des deuils, renoncer à concevoir comme on l’avait imaginé, et puis la peur car on fait face à l’inconnu. Et ce n’est pas toujours simple pour le couple. Il est donc important d’avoir un lieu où poser vos souffrances, ouvrir un espace pour les deuils réels ou symboliques que vous traversez et mobiliser vos ressources face à cette épreuve. En somme, tout ce qui vous permet de comprendre et d’accepter cette histoire, d’alléger la manière dont vous traversez ce parcours pour accueillir l’enfant à venir plus sereinement. 

  • Votre parcours : Quand on entre dans un processus de PMA ou d'adoption on fait entrer des tiers dans l'équation. Pour la PMA ce sera les médecins et parfois un ou deux donneurs de gamètes, pour l'adoption ce sera les parents biologiques. Il est donc important de réfléchir à la place que va/vont prendre ce(s) tiers. Cela va amener à un moment ou à un autre des questions sur l’origine, sur l’anonymat, sur le secret et sur la manière dont on va parler de tout ça à l’enfant et à l’entourage.

  • Votre relation avec votre corps : tout l’enjeu est de renouer avec ce corps qui ne fonctionne pas comme on l’aurait souhaité, de se reconnecter, de se ré-approprier sa fertilité. Pour cela, il sera primordial d’appréhender votre cycle et ses différentes phases (fertiles et infertiles) et de comprendre ce que vous pouvez mettre en place dès à présent dans votre quotidien pour préparer votre corps au mieux pour une grossesse (alimentation, gestion du stress, sommeil, etc). Nous pourrons aussi travailler sur votre rapport au temps, et aux moments clefs du parcours pour donner le maximum de chance à votre projet de se réaliser.

  • Votre histoire personnelle, mais aussi celle de votre couple : Quelle a été mon histoire ? Comment s'est passé mon enfance ? Quelle place j'occupais et j'occupe encore dans ma famille d'origine ? Quelle relation avec mes parents ? Mes frères/soeurs ? Qu’est ce que je projette derrière mon désir de devenir parent ? Quelle place pour mon enfant ? De quel projet-sens je suis dépositaire et quel projet-sens je porte pour mon enfant ? autant de questionnements qui habitent consciemment ou inconsciemment toutes les personnes en route vers la parentalité et sur lesquelles il est parfois bon de s'attarder pour dénouer les fils. 

  • L’histoire de vos familles respectives et de vos héritages : Un enfant arrive dans une famille. Cette famille a sa propre histoire, ses héritages, ses transmissions ou ses défauts de transmission. Souvent nous sommes porteur de cette histoire ou au moins d’une partie. La relire permet de débloquer des situations, de mettre en lumière des empêchements et de pouvoir intégrer l’enfant à cette famille en le libérant du poids du passé.

  • Vos représentations de la situation afin de construire une vision partagée du projet et prendre des décisions en conscience : Les parcours de PMA ou d'adoption impliquent de nombreuses décisions qui impacteront à la fois le futur de l’enfant, mais aussi le futur équilibre familial. Il est donc essentiel de réfléchir aux options et à leurs conséquences en intégrant l’éthique et les croyances de chacun. Dessiner vos limites respectives et intégrer les questions de reconnaissance, d’origine et de place permettra de guider vos réflexions. En somme, comment faire pour assurer votre alignement avec ce projet ? Comment raconter son histoire à l’enfant à venir mais aussi à vos proches ? 

Chacun d’entre nous vit son parcours vers l’enfant différemment, mais on ne peut pas ignorer que ces réorientations nous bouleversent. Il est donc difficile de les traverser en faisant comme si ces changements ne représentaient rien, et qu’ils ne nécessitaient pas d’être compris, intégrés, digérés. D’autant que ces parcours nécessitent de prendre de nombreuses décisions pour soi, pour son corps, pour l’enfant et qu’elles vont avoir un impact sur la famille. Tout cela suppose donc du discernement. 

Pour décider, il est indispensable d’être au clair avec soi même et avec son/sa conjoint(e). C’est ce qui permet de faire des choix éclairés et de les assumer. Ces choix vont influencer le devenir de l’enfant et le devenir de la famille. Donner du sens, vous permettra de transformer l’épreuve et de renouer avec une spirale féconde. 

Ce travail peut être mené en individuel ou en couple, 

*Je fais partie du réseau de professionnelles spécialisées en accompagnement périconceptionnel formées par Estelle Métrot (www.estellemetrot.com)